Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lettre de novembre 2011 d'amparihibé ( November 2011 - Amparihibe )

11 Novembre 2011 , Rédigé par David Publié dans #AMPARIHIBE

Nous avions prévu d'inaugurer la nouvelle salle de classe financée par la Fondation d'entreprise Bel pour les murs et par les Anciens de Saint Michel de France (ASMF) pour les tables et bancs. Malheureusement le pont de la Sakay, à mi-chemin entre Tanà et Amparihibe, était hors d'usage. Ce pont a été victime des voleurs de ferrailles. Ils ont cassé le béton pour récupérer les armatures en fer. Ainsi, la structure a été fragilisée et s'est affaissée en son milieu. Cet accident illustre l'état du pays aujourd'hui et le travail à réaliser. Toutefois, les nouvelles téléphoniques sont plutôt bonnes. Les 82 enfants inscrits sont assidus et suivent régulièrement les cours d'alphabétisation et d'agriculture.

We planned to inaugurate the new classroom funded by the Bel Corporate Foundation for the walls and by the alumni of Saint Michel ( Antananarivo ) de France (ASMF) for tables and benches. Unfortunately the bridge Sakay, located halfway between Tana and Amparihibe was out of use. This bridge was the victim of  thieves of scrap. They broke the concrete to remove the iron frames. Thus, the structure was weakened and collapsed in the middle. This incident illustrates the state of the country and all the work remaining. However, news is quite good. The 82 children enrolled are frequent and regularly attend literacy  and agriculture classes.

DSCI0535 [Résolution de l'écran]

La construction du poulailler de l'école Margarett a bien avancé. Les murs sont montés, il ne reste plus que le toit en chaume à poser.

The construction of the henhouse of the Margarett school is going well. The walls were erected, we still have to put  the thatched roof on.

DSCI0532 [Résolution de l'écran]

Ci-contre, les enfants de l'école ramassent la terre des enclos de zébus pour fertiliser leurs champs grâce à cet engrais « bio ».

Below, the children from the school  gather  the ground from the zebu's pens to fertilize their fields with this "organic" fertilizer.

DSCI0497 [Résolution de l'écran]

A quelque chose malheur est bon... J'ai profité de mon court séjour en Terre Rouge pour faire un point plus approfondi sur nos activités sur Tanà. Notamment, j'ai pu apprécier l'avancement de la maison d’accueil des enfants de la rue et discuter avec les mères de familles qui ont bénéficié des micro-crédits.

Out of bad come good... I took advantage from my short stay in " La Terre Rouge " to consider our activities in Tana. In particular, I valued the progress of the home built for street children and discussed with mothers who received micro-credits.

3. Amparihibé 1319 [Résolution de l'écran]

3. Amparihibé 1323 [Résolution de l'écran]

Le gros œuvre de la maison d'accueil est quasiment terminé. Un grand bravo à Nadia. La finition pourra se faire petit à petit. Les réunions mensuelles des Enfants de la rue qui se faisaient jusque là en plein air pourront se faire rapidement dans la nouvelle salle. Désormais, ces rencontres ne seront plus soumises au bon vouloir de dame pluie.

The main work of the home is almost complete. Congratulations to Nadia. The rest can be done gradually, little by little. Monthly meetings of Street Children who were previously outdoors will soon be done in the new room. Now, these meetings will no longer be subject to the whims of the rain.

 

3. Amparihibé 1332 [Résolution de l'écran]

En ce qui concerne les micro-crédits, les choses se présentent bien. Rappelons que nous avions prêté 40 euros à quatre mères de famille début juillet pour « capitaliser » leur micro-entreprise. Ces petites affaires consistaient surtout à des petits commerces : achat et vente de ferrailles, ventes de charbons et haricots... Nous avions prêté aussi, 40 euros à un agriculteur.

Les remboursements n'ont posé que peu de problèmes pour les mères de famille. Elles ont pu rembourser régulièrement voire en avance pour deux d'entre elles. L'agriculteur a eu plus de difficulté, sa production n'a pas été à la hauteur des ses espérances. Il n'a pu pas pu rembourser son prêt mais pense pouvoir le faire dans les semaines qui viennent.

Pour toutes les familles cet apport d'argent a permis de changer leur vie. Le principal changement est l'amélioration de leur alimentation. Les familles ont toutes pu manger mieux, celles qui ne mangeaient qu'une fois par jour ont maintenant trois repas quotidiens. De plus, elles ont pu subvenir à des besoins qu'elles n'arrivaient pas à honorer jusque là : électricité et fournitures scolaires. A ces bénéfices palpables s'ajoutent d'autres sources de satisfaction. Jusque là, les familles empruntaient à des usuriers qui les étouffaient. Un autre effet collatéral est la mise en place d'une économie entre les différents villageois emprunteurs. L'agriculteur vendra sa production aux commerçants.

Enfin, un grand merci à l''ASMF a fait un don pour permettre de financer 5 autres projets de micro-crédits.

 

Regarding the micro-credits, things are looking good. Let's recall that we loaned 40 euros for four mothers in early July to "capitalize" their micro-enterprise. Their micro-enterprise consisted largely of small businesses: buying and selling of scrap sales or of coal and beans ... We also loaned 40 euros for a farmer.
Paying back was not a big issue for mothers. They were able to pay regularly, two of them even paid earlier. The farmer had more difficulty, the production did not reach his hopes. He could not repay the loan but could think to do so in the next coming weeks.
For all families this influx of money changed their lives. The main change is the improvement of their alimentation. Families eat better, those who used to eat only once a day have now three daily meals. In addition, they were able to meet the needs they could not meet until today: electricity and school supplies. Beside those dramatic benefits, there are other sources of satisfaction. Until then, the family borrowed from loan usurers who choked them. Another side effect is the development of an economy between villagers who are part of this micro credit. The farmer will sell its products to retailers. 
Finally, a big thank you to the 'ASMF donated to help fund five other projects of micro-credits.

Tiana RAZAFINTSALAMA

Vice président.

www.soleil-marmailles.com

Lire la suite