Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Lire la suite
Lire la suite

Faire un don à Soleil Marmailles

11 Novembre 2019 , Rédigé par David Publié dans #BULLETIN DE DONS

 

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

La LETTRE DE JUILLET 2019

15 Juillet 2019 , Rédigé par David Publié dans #NEWSLETTERS

Les élèves du Lycée Miarinarivo Itasy auront dorénavant accès à Internet grâce à leur nouvelle salle informatique

 

Les élèves de Miarinarivo peuvent maintenant accéder à Internet grâce à la nouvelle salle informatique installée par l’association Soleil Marmailles dans l’enceinte du lycée. Comme nous le savons, Internet est une immense source de savoir étant donné que c’est un outil de connaissance et un moyen pour les jeunes d’enrichir leur culture. C’est également la première porte pour communiquer avec le reste du monde et apprendre de nouvelles choses.

Internet est aussi le nouveau système de pédagogie de demain. C’est un excellent outil éducatif qui permet aux élèves de se documenter, de se procurer des compléments de cours et de suivre une formation à distance. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de créer une salle informatique abordable à tous les élèves, surtout dans les zones où l’on n’a pas encore accès aux NTIC.

Ce qui est dommage, c’est qu’il y ait encore beaucoup de gens qui ne peuvent pas tirer profit des avantages d’Internet. Il serait injuste de laisser la jeunesse dans l’ignorance à l’ère de la nouvelle technologie alors qu’on peut très bien leur montrer la bonne voie. C’est justement la raison pour laquelle l’association Soleil Marmailles a financé la mise en place de toutes les infrastructures nécessaires à cet effet. Elle veut améliorer la qualité de l’éducation de ces jeunes afin de leur permettre d’accroître leurs connaissances.

Effectivement, les élèves de ce lycée ne disposaient jusque-là que de livres pour s’instruire. Désormais, il leur est possible d’effectuer des recherches sur Internet et de s’ouvrir au reste du monde. Ils ont juste à payer une somme modique à titre de participation pour les frais de connexion et peuvent naviguer tranquillement à leur guise.

Comme ce sont les jeunes qui sont l’avenir du pays, il faut tout mettre en œuvre pour les aider à mieux bâtir leur avenir et leur donner toutes les ressources ainsi que tous les moyens nécessaires qui leur permettront de réussir dans la vie. De plus, l’éducation est le plus grand bien que l’on puisse leur laisser comme héritage. C’est le premier et le meilleur moyen de changer le monde.

(Légende de photo) Des élèves surfant sur Internet dans la nouvelle salle informatique du lycée

 

 

Miarinarivo Itasy High School’s students will now have access to Internet with their new computer room

 

The students of Miarinarivo can now access to Internet thanks to the new computer room installed by the association Soleil Marmailles in the high school precincts. As we know, Internet is an immense source of knowledge as it’s a way for young people to enrich their culture. It’s also the first door to communicate with the rest of the world and to learn new things.

Internet is also the new pedagogical system of tomorrow. It’s an excellent educational tool that allows students to learn, to search for additional courses and to follow a distance learning. That’s the reason is why it’s essential to create an affordable computer room for all students, especially in areas where we do not yet have access to NICTs.

Unfortunately, there are still many people who can’t take advantage of the benefits of the Internet. It would be unfair to leave youth in the dark in the era of new technology when we can show them the right way. This is precisely the reason why the Soleil Marmailles association financed the installation of all the infrastructures necessary for this purpose. It wants to improve the quality of education of these young people to enable them to increase the level of their knowledge.

Indeed, the students of this high school had until then only books to educate themselves. Now, they can use Internet to do search and to open up to the rest of the world. They just have to pay a small fee to participate in connection fees and can navigate quietly as they please.

As young people are the future of the country, every effort must be made to help them build their future and to give them all the resources and means they need to succeed in life. Moreover, education is the greatest good that can be left to them as an inheritance. This is the first and the best way to change the world.

(Photo caption) Students surfing the Internet in the new high school computer room

La LETTRE DE JUILLET 2019
La LETTRE DE JUILLET 2019
Lire la suite

LA LETTRE DE MAI 2019

19 Mai 2019 , Rédigé par David Publié dans #NEWSLETTERS

Sortie des élèves du lycée Miarinarivo à Ampefy

Les élèves du lycée Miarinarivo ont dernièrement organisé une sortie à Ampefy. Une expérience très enrichissante pour eux et une occasion de faire des échanges socio-culturels entre eux et avec les autres personnes.

Ils ont commencé leur visite par l’auberge « Chez Jacky », un lieu hors du commun. Le thème de leur premier cours matinal était : « Comment être heureux ? » Le propriétaire de l’auberge leur a fait visiter l’atelier de café où des femmes étaient en train de fabriquer des objets pour contenir le café. Ils ont profité de l’occasion pour goûter au café expresso. Ensuite, cap vers les Chutes de la Lily, la plus haute chute d’eau de Madagascar. Autour d’un repas convivial, ils ont fait des échanges sur le thème du géotourisme. Ils ont également pris plaisir à observer les différents types de roches qu’il y avait aux alentours. Leur merveilleuse journée s’est terminée aux geysers. Les élèves se sont baignés et, bien entendu, un petit cours de géotourisme s’impose.

C’était plutôt riche comme expérience. Les élèves ont bien assimilé tout ce qu’on leur a partagé au cours de la journée. Ils sont même devenus d’excellents guides à qui vous pourrez faire appel si vous avez envie de visiter ces endroits magnifiques. Ils vous feront découvrir beaucoup de choses fascinantes sur cette partie de la région Itasy. Nous leur adressons nos meilleurs vœux et leur souhaitons beaucoup de succès dans leurs études ainsi que dans la vie.

 

 

The students of Miarinarivo High School have recently organized a trip to Ampefy. A very enriching experience for them and an opportunity to make socio-cultural exchanges between them and with other people.

They began their visit with the inn “Chez Jacky”, a place out of the ordinary. The theme of their first morning class was: “How to be happy?” The owner of the inn showed them the coffee shop where women were making things to contain the coffee. They took the opportunity to taste the espresso coffee. Then they headed for the “Chutes de la Lily”, the highest waterfall in Madagascar. Around a convivial meal, they made exchanges on the theme of geotourism. They also enjoyed watching the different types of rocks around. Their wonderful day ended at the geysers. The students swam and, of course, an other small geotourism course.

It was rich as experience. The students have assimilated all that has been shared to them during the day. They have even become excellent guides to whom you can call on if you want to visit those beautiful places. They will make you discover many fascinating things about this part of the Itasy region. We send them our best wishes and wish them success in their studies as well as in life.

LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
LA LETTRE DE MAI 2019
Lire la suite

LA LETTRE DE JANVIER 2019

14 Janvier 2019 , Rédigé par David Publié dans #NEWSLETTERS

Développement communautaire : L’exemple de Miarinarivo est une réussite

Le « Dina » ou la régle communautaire, est souvent utilisé par la population en milieu rural pour lutter contre l’insécurité. Mais cette fois-ci, des villageois ont appliqué ce « Dina » dans le dessein de promouvoir un développement communautaire. A titre d’illustration, un tronçon de route d’une longueur de 250 mètres pouvant desservir la partie Est de l’hôpital de Miarinarivo jusqu’à Miarinarivo II, a été réhabilité sur financement d’un promoteur de projet dit Carnet, soit à hauteur de cinq millions d’Ariary, et ce, en collaboration avec la population locale.  Près de 51 ménages bénéficient de la réhabilitation de cette petite infrastructure de base. En outre, un canal d’évacuation d’eau a été construit dans le but de protéger un puit contre les érosions qui peuvent transporter des déchets à l’intérieur durant la période de pluie. En effet, ce puit sert à alimenter en eau potable cette circonscription. En contrepartie, ces bénéficiaires s’engagent à assainir leur localité en appliquant cette règle communautaire basée sur un carnet, tout en acceptant de rembourser le coût de réalisation des travaux, à raison de 1 500 Ariary par ménage par mois, et ce, sur une période échelonnée de cinq ans. L’exemple de Miarinarivo connaît ainsi une réussite et mérite d’être dupliqué dans d’autres localités et à tous les niveaux.

Community development: The example of Miarinarivo is a success

The “Dina” or the community rule is often used by the population in rural areas to fight against insecurity. But this time, some villagers have applied this “Dina” to promote community development. As an illustration, a 250-meter road section that can serve the eastern part of Miarinarivo Hospital to Miarinarivo. It has been rehabilitated with the funding from a developer called “DAM” up to five million Ariary, in collaboration with the local population. About 51 households benefit from the rehabilitation of this small basic infrastructure. Furthermore, a water evacuation channel has been constructed to protect a well from erosions that can carry waste indoors during the rainy season. Indeed, this well is used to supply this district with drinking water. In return, these beneficiaries commit to clean up their locality by applying this community rule based on a notebook. At the same time, they agree to reimburse the cost of carrying out the work, at the rate of 1,500 Ariary per household every month. And this, over a period of five years. The example of Miarinarivo is thus a success and deserves to be reproduced in other localities and at all levels.

(Photo’s legend) Beneficiary households agree to refund the cost of carrying out the work

 

Navalona R.

LA LETTRE DE JANVIER 2019
LA LETTRE DE JANVIER 2019
Lire la suite

LA LETTRE DE OCTOBRE 2018

10 Septembre 2018 , Rédigé par David Publié dans #AMPARIHIBE, #NEWSLETTERS

Situé à 129,7 km à l’ouest de la capitale, la commune rurale d’Ampary se trouve dans le district de Soavinandriana, région Itasy de l’ex-province d’Antananarivo. En 2001, la population de ce petit bourg était de 9 000 habitants. Il reste encore beaucoup de travaux à réaliser pour assurer le développement durable de ce petit village. On a encore du chemin à faire en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie de la population.

Le Centre de Santé Base de niveau 2 (CSB II) d’Ampary comprend une petite maternité. Le personnel de santé qui assure les soins de santé primaire et les soins de maternité est composé d’un médecin, de 2 sages-femmes et de 4 élèves sages-femmes. Il y a aussi les Agents Communautaires (AC) qui participent non seulement à la promotion de la santé mais aussi au développement socio-économique de la commune. Ils sont au nombre de 18, à raison de 2 représentants par fokontany (quartier).

Leur première mission consiste à la prévention et à la sensibilisation sur la santé mère-enfant. En effet, ils incitent et encouragent les femmes à fréquenter le CSB, surtout pendant leur grossesse, et à éviter la pratique de l’accouchement à domicile en prenant recours au service d’une matrone (« reninjaza »). Le but est en fait d’améliorer la santé des paysans de tous les fokontany dans la commune. Pour ce faire, ils se rendent dans les endroits les plus reculés de la commune et font des visites à domicile qu’ils effectuent à pied, en dépit de la distance à parcourir. Sans parler de la fatigue que cela entraîne.

Comme ils servent de relais entre la communauté et les services de santé, il est nécessaire de faciliter leurs déplacements. À cette fin, nous leur avons fait don de 9 vélos pour leur épargner un tel effort physique et les motiver davantage dans leurs missions. Ils ont été ravis car désormais, il leur sera plus facile de responsabiliser les habitants de la commune sur les principes de base en termes de santé et d’hygiène. Tout cela montre que les Agents Communautaires sont également des acteurs du développement local.

Merci à l’ASSOPED du Tampon qui a financé les vélos.

 

Located at 129.7 km at the west of the capital, Ampary’s rural municipality is part of the district of Soavinandriana, Itasy region of the former province of Antananarivo. In 2001, the population of this small town was 9,000 inhabitants. There is still much work to be done to ensure the sustainable development of this small village. We still have some way to go in terms of improving the living conditions of the population.

Ampary’s level 2 basic health center includes a small maternity. The health staff providing primary health care and maternity care is composed of a doctor, 2 midwives and 4 midwifery students. There are also Community Agents (CAs) who participate not only to the promotion of health but also to the municipality socio-economic development. They are 18, with 2 representatives per fokontany (neighborhood).

Their first mission is the prevention and the awareness on mother-child health. Indeed, they encourage women to attend CSB, especially during their pregnancy, and to avoid the practice of giving birth at home by resorting to a matron’s service (“reninjaza”). The goal is in fact to improve the health of the peasants of all fokontany in the commune. To do this, they go to the most remote areas of the municipality and make home visits that they do by foot, in despite of the distance to browse. Not to mention the tiredness that it entails.

As they serve as a relay between the community and the health services, it is necessary to facilitate their trips. For this purpose, we donated 9 bikes to avoid them such physical effort and to motivate them more in their missions. They were pleased because now it will be easier for them to make the inhabitants of the municipality more aware of the basic principles in terms of health and hygiene. All this shows that Community Agents are also local development actors.

Thanks to the Tampon ASSOPED which financed the bikes.

Tiana RAZAFINTSALAMA

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>